C’est MON Patrimoine 2018

Le 22, 23 et 24 octobre, la Maison d’Izieu accueillait le projet culturel, éducatif et civique « C’est MON Patrimoine ». Des jeunes en provenance du département de l’Ain ont participé à ce mini-séjour organisé conjointement par l’ADSEA01, la Maison d’Izieu et la communauté de communes Bugey-Sud.

À cette occasion, les jeunes ont chacun participé à un atelier : création artistique pour les uns, vidéo, danse ou encore écriture slam pour les autres. Les activités se tenaient à la Maison d’Izieu et étaient enrichies par une découverte des lieux et de son histoire. Le soir, les jeunes et leurs accompagnateurs rentraient à la colonie de Champagneux et terminaient leur journée par une veillée.

Le séjour s’est achevé par une restitution publique le mercredi 23 octobre, rassemblant familles partenaires et acteurs du territoire.

Au vu de la qualité du travail de mémoire réalisé par les jeunes, les acteurs du projet, ont décidé de le reconduire l’année prochaine.

 

Restitution de l’atelier de création artistique

Mon arbre de mémoire

Document de restitution

 

Restitution de l’atelier vidéo

Retour en images

La Fondation pour la mémoire de la Shoah en visite à la Maison d’Izieu – 04 octobre 2018

4 octobre 2018

La Fondation pour la Mémoire de la Shoah en visite à Izieu

 

Jeudi 4 octobre, les membres de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah ont visité la Maison d’Izieu en présence de Serge Klarsfeld et de son épouse Beate aux côtés du directeur de la Fondation Philippe Allouche et de nombreux invités.
Après une visite de la Maison et de la nouvelle exposition inaugurée en 2015, ils ont pu échanger avec l’équipe de la Maison d’Izieu et son directeur DominiqueVidaud. Ils ont ainsi pu découvrir les coulisses du mémorial, ses activités pédagogiques, ses formations pour adultes, et son travail de recherche documentaire.

Nouvelle parution éditoriale ! De Nuremberg à Izieu, juger le crime contre l’humanité

18 octobre 2018

Nouvelle parution éditoriale !

De Nuremberg à Izieu, juger le crime contre l’humanité

À l’occasion des 30 ans du procès Barbie, la Maison d’Izieu avait organisé une journée de rencontres et d’échanges ouverte au grand public le 14 mai 2017.
Un moment fort dans ce lieu où furent arrêtés, parce que juifs, quarante-quatre enfants et leurs éducateurs le 6 avril 1944. Cette rafle fut retenue comme chef d’inculpation contre K. Barbie lors du procès qui le condamna en 1987 pour crime contre l’humanité.
Historiens, avocats, témoins et autres experts ont participé aux tables rondes dont les échanges sont aujourd’hui transcrits dans cet ouvrage. Leurs débats sur la capacité à juger le crime contre l’humanité illustrent bien la complexité des liens entre histoire, justice et mémoire, en France et en Europe.

 

De Nuremberg à Izieu, juger le crime contre l’humanité

Mémoire du procès Barbie, 30 ans après
Sous la direction de Dominique Vidaud
Préface de Serge Klarsfeld
Fage éditions
Prix 12,50 euros
ISBN 978 2 84975 522 8