Exposition Gurs 1940

Version allemande

 

Exposition « Gurs 1940, expulsion et assassinat de la population juive du sud-ouest de l’Allemagne »

Exposition accessible aux visiteurs à partir du 8 octobre à la Maison d’Izieu.

La Maison de la Conférence de Wannsee à Berlin, la Maison d’Izieu et la région Auvergne-Rhône-Alpes se sont associées à l’occasion des 80 ans de “l’opération Bürckel” en 2020. Retardée en raison de la crise sanitaire et inaugurée à l’Ambassade de France à Berlin en avril 2021, l’exposition sera visible au public pour la première fois en France à la Maison d’Izieu du 8 octobre 2021 au 28 août 2022.

 

Présentation

Les 22 et 23 octobre 1940, plus de 6 500 hommes, femmes et enfants juifs du pays de Bade, du Palatinat et de Sarre en Allemagne sont expulsés vers le camp de Gurs, dans le sud de la France – au cours de l’une des premières déportations systématiques organisées par les nazis. Un grand nombre de déportés meurent dans ce camp ou dans d’autres camps du sud de la France. À compter de l’été 1942, les personnes internées à Gurs sont déportées dans les camps d’extermination en Europe de l’Est, où elles sont assassinées. Peu d’entre elles en reviennent. Cette déportation de Juifs allemands vers la France, unique dans l’Europe occupée par les Nazis, est restée dans l’histoire sous le nom d’ « opération Bürckel ». 7 familles d’enfants accueillis à la Colonie d’Izieu furent prises dans cette rafle.

Neuf trains emportent les familles juives ; les autorités de Vichy dirigent ces convois vers les camps de Gurs pour 6 538 Badois et vers les camps d’Agde et Montélimar pour les 1 125 Sarrois et Palatins.
Rien n’obligeait Vichy à accepter ces transports en zone non occupée, pas plus que l’autorité allemande n’avait les moyens de les imposer, mais Vichy a cru qu’il s’agissait des Juifs expulsés d’Alsace.
Alors que le 24 octobre 1940 Hitler et Pétain se rencontrent à Montoire, arrivent en fin d’après-midi les premiers déportés badois. C’est dans ce lieu que des enfants et leurs familles doivent affronter, après leur exclusion de la vie sociale en Allemagne, des conditions de vie inhumaines. Parmi eux, de nombreux enfants et adolescents se retrouveront plus tard à la Colonie d’Izieu. Un tiers des Juifs de Gurs ont été de nouveau déportés vers les camps d’extermination de l’Est de 1942 à 1944, tandis que plus d’un millier sont morts à Gurs et y sont enterrés.

Plus d’information sur www.gurs1940.de

Avec cette exposition, la Maison d’Izieu rend plus spécifiquement hommage aux enfants victimes de “l’opération Bürckel”. Ils ont été accueillis par la suite à la Colonie d’Izieu et ont été victimes de la rafle du 6 avril 1944 à la Maison d’Izieu.

Sami Adelsheimer, 5 ans, Allemagne / 5 Jahre, Mannheim (D)
Theodor Reis, 16 ans, Allemagne / 16 Jahre, Egelsbach (D)
Fritz Löbmann, 15 ans, Allemagne / 15 Jahre, Mannheim (D)
Otto Wertheimer, 12 ans, Allemagne / 12 Jahre, Mannheim (D)
Max Leiner, 8 ans, Allemagne / 8 Jahre, Mannheim (D)
Arnold Hirsch, 17 ans, Allemagne / 17 Jahre, Argenschwang (D)
Egon Gamiel, 9 ans, Allemagne / 9 Jahre, Argenschwang (D)

2 enfants ont échappé à la rafle du 6 avril 1944 et ont donc survécu :
Henry Alexander (1924-2006) et Paul Niedermann (1927-2018).

Vernissage en ligne de l’exposition « Gurs 1940 » à la Maison d’Izieu

Événement sur invitation uniquement. Retransmission en direct avec traduction simultanée en allemand sur cette page et sur les réseaux sociaux. RDV en ligne jeudi 7 octobre dès 9h45.

9h45
Accueil

10h-10h45
Discours officiels avec les représentants de chaque institution :
Dominique Vidaud, directeur de la Maison d’Izieu,
Christoph Kreutzmueller, chef des expositions à la Maison de la Conférence de Wannsee,
Michael Blume,
commissaire à la lutte contre l’antisémitisme du Land Bade-Wurtemberg.
Sophie Rotkopf,
vice-présidente en charge de la culture à la région Auvergne-Rhône-Alpes

11h00 – 12h00
Découverte de l’exposition
Jennifer Heidtke, commissaire de l’exposition
et Christoph Kreutzmueller, chef des expositions à la Maison de la Conférence de Wansee.

12h00 – 12h30
Hommage devant la maison.

12h30 – 14h
Déjeuner

14h00 – 15h00
Table-ronde : « Mémoire de la Shoah et défense de la Démocratie »
Richard Schittly, modérateur, journaliste, correspondant à Lyon du journal Le Monde.
Un représentant de la DILCRAH Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT.
Géraldine Schwarz, journaliste franco-allemande, auteur de l’ouvrage «Les amnésiques».
Michael Blume, est, depuis 2018, le commissaire à la lutte contre l’antisémitisme du Land Bade-Wurtemberg.

14h00 – 15h00
Visites accompagnées
de la maison et des espaces muséographiques de la Maison d’Izieu.

 

Un événement en partenariat avec la Maison de la Conférence de Wannsee à Berlin.
Avec le soutien de la région Auvergne-Rhône-Alpes, du Land Bade-Wurtemberg, de l’Ambassade
d’Allemagne en France et du Consulat général d’Allemagne à Lyon.

 

Dossier de presse