Concert du quatuor Béla

Samedi 14 mars 2020 à 20h

Réserver en ligne

 

Pour la première fois, la Maison d’Izieu accueille le quatuor Béla pour un concert commenté autour de leur nouveau disque intitulé « Trois frères de l’orage » paru le 19 avril 2019 (Label Klarthe Records – Distribution)

Dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale, des millions d’enfants, de femmes et d’hommes ont péri dans les camps de la mort, tués par la barbarie de l’homme.

Parmi eux, trois musiciens : Pavel Haas, Hans Krása et Erwin Schulhoff. Ils étaient juifs, ils étaient aussi intellectuels, modernes, communistes ou homosexuels et tous les trois d’extraordinaires musiciens.

Double et terrible injustice qu’ils ont endurée, car, assassinés en pleine jeunesse, ils ont aussi été privés d’une gloire posthume, l’histoire ayant davantage retenu leur statut de victimes plutôt que celui de grands compositeurs.

 

Télécharger le flyer

 

Au programme :

Pavel HAAS, Quatuor n° 2
Hans KRASA, Thème et variations, 1935-1936
Erwin SCHULHOFF, Quatuor n°1, 1924

 

Le Quatuor Béla

Violons : Julien Dieudegard & Frédéric Aurier
Alto : Julian Boutin
Violoncelle : Luc Dedreuil

Depuis 13 ans, ces enfants terribles du quatuor français écrivent un parcours singulier, entre tradition et modernité. Le jeu du quatuor Béla, reconnu pour sa « technique diabolique » (Télérama) et son engagement musical, se met volontiers, ces dernières années, au service des compositeurs d’Europe centrale du début du 20e siècle comme Janacèk, Schulhoff, Krása, Bartok, Szymanovsky, Webern…
La discographie du quatuor Béla a été saluée par la critique internationale (Télérama, Luister 10 Award, Gramophone Critic’s Choice Award, Prix Charles Cros, Diapason…)

Tarif normal : 15 euros
Tarif réduit (enfants – de 10 ans) : 5 euros

Durée : 1h15

Télécharger le dossier de presse

 

RÉSERVER EN LIGNE

 

Avec le soutien du Ministère de la culture (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes)

Quatuor Béla
« Nous avons choisi, avec cet enregistrement, de rendre hommage à la musique de ces “trois frères de l’orage”. »