Présentation générale

Son histoire en quelques mots…

La Maison d’Izieu, ouverte par Sabine et Miron Zlatin, accueille de mai 1943 à avril 1944 plus d’une centaine d’enfants juifs pour les soustraire aux persécutions antisémites.

Au matin du 6 avril 1944, les 44 enfants et 7 éducateurs qui s’y trouvent sont raflés et déportés sur ordre de Klaus Barbie, un des responsables de la Gestapo de Lyon.

À l’exception de deux adolescents et de Miron Zlatin, fusillés à Reval (aujourd’hui Tallinn) en Estonie, le groupe est déporté à Auschwitz. Seule une adulte en revient, Léa Feldblum, tous les autres sont gazés dès leur arrivée.

Traqué et ramené en France par Beate et Serge Klarsfeld aidés de Fortunée Benguigui et Ita-Rosa Halaunbrenner, mères d’enfants raflés à Izieu, Klaus Barbie est présenté devant la justice française. Avec la mobilisation de nombreux témoins, il est jugé et condamné à Lyon en 1987, pour crime contre l’humanité. Ce procès ancre définitivement la rafle d’Izieu dans le paysage mémoriel français.

Au lendemain de ce procès, en mars 1988 se constitue autour de Sabine Zlatin l’association du « Musée-Mémorial des enfants d’Izieu ».

Depuis le décret du président de la République du 3 février 1993, la Maison d’Izieu est, avec l’ancien Vélodrome d’Hiver et l’ancien camp d’internement de Gurs, l’un des trois lieux de la mémoire nationale des victimes des persécutions racistes et antisémites et des crimes contre l’humanité commis avec la complicité du gouvernement de Vichy dit « gouvernement de l’État français » (1940-1944).

Le site est protégé et inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1991 grâce à une souscription publique nationale.

Inscrit au programme des Grand Travaux de la Présidence de la République, le mémorial de la Maison d’Izieu est inauguré le 24 avril 1994 par le Président François Mitterrand.

En 2015, la Maison d’Izieu change de dimension avec la création du bâtiment Sabine et Miron Zlatin, la refonte de son exposition permanente et le développement de nouveaux dispositifs numériques. Cette extension est inaugurée le 6 avril 2015 par le Président François Hollande.

En 2022, la Maison d’Izieu inaugure un nouvel espace d’exposition, la Galerie Zlatin, dédié à l’exposition de documents originaux ou collections temporaires.

 

Les espaces de visite

La Maison d’Izieu est à la fois un lieu de mémoire et un musée où vous pouvez découvrir :

– la maison, lieu de mémoire où vécurent les enfants et leurs éducateurs, rassemblant dessins, lettres et portraits ;

le musée doté de trois espaces d’exposition permanente où vous trouverez de nombreux contenus accessibles sur l’histoire de la Shoah durant la Seconde Guerre mondiale, la justice pénale internationale et la construction de la mémoire.

les deux espaces d’exposition temporaire :
– le verger accueille des expositions en plein air.
– la galerie Zlatin rassemble des documents et collections originales ainsi que les portraits des enfants et adultes de la colonie réalisés par l’artiste Winfried Veit.

 

la Maison d’Izieu aujourd’hui

Un lieu de mémoire, d’éducation et de vie pour comprendre le crime contre l’humanité et agir contre toute forme de discrimination.

La Maison d’Izieu est aujourd’hui un lieu d’accueil et d’éveil à la vigilance qui entend délivrer, par le souvenir des enfants et des éducateurs de la Colonie d’Izieu, un message universel et agir contre toute forme d’intolérance et de racisme.

La Maison d’Izieu est à la fois un lieu de mémoire et un musée où vous trouverez de nombreux contenus accessibles tant sur l’histoire, la justice ou la construction de la mémoire d’Izieu. La maison, lieu du souvenir où vécurent les enfants et leurs éducateurs, rassemble les lettres et dessins des enfants et leurs portraits. Le musée est doté d’une exposition permanente rassemblant de nombreux contenus interactifs qui permettent d’appréhender le parcours des familles et des enfants de la Colonie, le Procès K. Barbie, les crimes contre l’humanité dans le monde. La Maison d’Izieu accueille régulièrement des expositions temporaires.


Par ses actions, la Maison d’Izieu contribue tout au long de l’année à :

ÉDUQUER, ÉVEILLER, SENSIBILISER
La Maison d’Izieu touche aujourd’hui plus de 15 000 élèves venant des collèges, lycées ou écoles de la région Auvergne-Rhône-Alpes, de la France entière et de l’étranger. Visites, ateliers thématiques, travail avec des artistes sont proposés et menés en collaboration étroite avec les enseignants.

FORMER, TRANSMETTRE
Des formations à destination des enseignants sont proposées chaque année à la Maison d’Izieu et lors de séminaires à l’étranger en partenariat avec d’autres lieux de mémoire (Yad Vashem-Israël ; Francfort/Nuremberg-Allemagne ; Auschwitz-Pologne…). La Maison d’Izieu sensibilise également des étudiants, éducateurs, fonctionnaires, professionnels aux questions de racisme et d’antisémitisme.

EXPLIQUER, INFORMER, AGIR
Des visites accompagnées sont proposées pour faciliter la compréhension de ce lieu unique et pour rendre accessible à tous une histoire contemporaine complexe : la Shoah en France durant la Seconde Guerre mondiale ; la naissance d’une justice internationale et son fonctionnement jusqu’à nos jours ; la construction d’une mémoire des crimes contre l’humanité.

DOCUMENTER, RECHERCHER, CONSERVER
La Maison d’Izieu poursuit la recherche via son Centre de documentation et de recherche sur le parcours des familles des 44 enfants, de leurs 7 éducateurs et sur le crime contre l’humanité. Elle poursuit la recherche et complète ses fonds d’archives grâce à des dons réguliers. Les contenus alimentent l’exposition grâce aux nouvelles applications numériques.

ANIMER, DÉBATTRE
La Maison d’Izieu, lieu vivant, accompagne la dynamique du territoire avec sa programmation culturelle : concerts, rencontres littéraires, débats citoyens, colloques, événements…

 

Récompenses

Remise du Trophée Tourisme et Patrimoine 2019 © Maison d’Izieu

La Maison d’Izieu a reçu :

Le Trophée des entreprises de l’Ain dans la catégorie « Tourisme et patrimoine 2019 » par Aintourisme et le département de l’Ain

Le Prix Louis Blum 2019 par le CRIF Grenoble-Dauphiné et la médaille d’or de la ville de Grenoble

La labellisation Accueil vélo 2021 pour l’accueil dédié aux cyclotouristes