Lieu de vie

Lieu de vie

« Ici, vous serez tranquilles »

 

Par ces mots, le sous-préfet de Belley, Pierre-Marcel Wiltzer, approuve le choix que fait Sabine Zlatin en ce début de printemps 1943 d’ouvrir une maison d’enfants à Izieu.

 

Izieu est un village du Bugey, dans l’Ain, loin des routes principales, qui jouit d’un beau panorama sur la Chartreuse et le nord du Vercors. À cette époque, le village est situé en zone d’occupation italienne, temporairement à l’abri des persécutions antisémites.

 

L’installation de la colonie se fait légalement, avec l’appui de la sous-préfecture de Belley. La colonie n’est pas cachée ou clandestine. Peu à peu le quotidien s’organise et les membres de la colonie trouvent leur place dans cet environnement rural. Des liens se tissent avec les habitants et les institutions locales.

 

Le lieu semble un véritable havre de paix, loin des conflits et des persécutions. Si les plus petits souffrent de la séparation brutale d’avec leurs parents, dont ils sont parfois sans nouvelles, les adolescents et les adultes pensent être en sécurité.

 

« Nous sommes arrivés en camion, pas en autocar, en camion ; et je me rappelle toujours, vous savez, Reifman, il a sauté du camion et a dit :
Quel paradis ! »
Sabine Zlatin, directrice de la colonie